Musée Jean-Jacques Henner, Paris XVIIe

Installé dans un hôtel particulier du XIXe siècle, le musée est consacré à l’œuvre de Jean-Jacques Henne (1829-1905). Ses collections retracent, de son Alsace natale à Paris où il a fait carrière, en passant par la Villa Médicis où il a séjourné suite à son Prix de Rome, l’itinéraire d’un artiste qui, au début du XXe siècle, était considéré comme un des plus importants de son temps. Grâce aux nombreuses œuvres provenant de l’atelier de Henner, il permet de comprendre comment travaillait un peintre « officiel » à l’époque de l’impressionnisme.

Le bâtiment a été superbement rénové. Ses nouveaux aménagements et son nouvel accrochage mettent en lumière une collection de 300 œuvres, objets et documents, retraçant la vie et le parcours artistique du peintre alsacien Jean-Jacques Henner (1829-1905).

Jean-Jacques Henner a mené une carrière officielle couverte d’honneurs telle qu’un peintre pouvait la réussir dans la seconde moitié du XIXème siècle. Prix de Rome en 1858, membre de l’Institut en 1889, souvent acheté par l’État et médaillé au Salon où il expose chaque année, il est un artiste qui compte à la fin du XIXème siècle.

Autour du tableau qui l’a rendu célèbre, L’Alsace, nous pouvons découvrir au fil du musée Jean-Jacques Henner les toiles : Elle attend (1871), Joseph Tournois (1865), La Femme au parapluie (1874), Le Sommeil (1880), Femme qui lit dite La Liseuse (1883), Solitude (1886), Saint Sébastien (1888) et Mme Séraphin Henner (1902). Sont aussi exposées des esquisses et répliques permettant d’évoquer d’autres œuvres qui ont marqué sa carrière : Idylle de 1872, Églogue de 1879, La Fontaine de 1880, La Source de 1881 ou Nymphe qui pleure de 1884. Après une brève incursion vers le naturalisme dont témoigne le portrait de Joseph Tournois, Henner, qui reste peintre d’histoire, s’oriente vers un style plus allusif et vers des sujets sans référence à un contexte précis comme La Liseuse ou Le Sommeil.

Jean-Jacques Henner a réalisé plus de quatre cents portraits dont beaucoup sont des commandes. Ceux qui sont venus dans son atelier nous montrent la société de son temps : l’astronome Jules Janssen, le député Gaston Marquiset ou Valentine About, la fille d’un écrivain… La peinture de portraits correspond au goût d’un artiste qui aimait se concentrer sur la physionomie d’un modèle.

Musée national Jean-Jacques Henner
43, avenue de Villiers, 75017 Paris
Tél. : 01 47 63 42 73

Retour haut de page