Musée Camille Claudel

« Je lui ai montré où elle trouverait de l’or, mais l’or qu’elle a trouvé est bien à elle.” Auguste Rodin à propos de Camille Claudel, Correpondance avec Mathias Morhardt, décorateur et critique d’art.

Le Musée Camille Claudel rend enfin hommage au talent et au génie artistique hors du commun de la plus grande femme sculpteur française.

Le projet a émergé dans l’esprit de quelques conservateurs dès les années 1990. Le livre biographique Une femme, nom : Claudel, prénom : Camille, sculpteur d’Anne Delbée publié aux Presses de la Renaissance en 1982 diffusa pour la première fois au grand public l’histoire personelle de l’artiste. Ensuite le film Camille Claudel de Bruno Nnyutten, a obtenu la Palme d’or à Cannes en 1989 -quant au talent d’Isabelle Adjani a été célébré par le prix d’interprétation féminine- a joué un rôle dans la démocratisation  de son histoire et dans la volonté de rendre à « César » ce qui lui appartenait.  La construction du musée en tant que telle a été mis en place entre 2013 et 2016. Auparavant nous pouvions admirer ses créations au Musée Rodin (à Paris ou à Meudon).

La collection est très didactique pour l’ensemble des publics,  les petits comme les plus grands. Elle replace de manière concise et pédagogique l’oeuvre de Camille Claudel dans son époque, très riche sur le plan artistique et explique les techniques de réalisation des sculptures.

Une époque durant laquelle pour devenir une femme  qui avait décidé de mener une carrière artistique -malgré un talent phénoménal- ne fut pas chose facile. Les commandes requérant un travail archarné, mais souvent abondonné en cours de réalisation ou tardivement payées, ont mis à mal la psyché déjà fragile de Mademoiselle Claudel. Sa passion avortée avec le maître Auguste Rodin, avec qui elle vécut une passion destructive ne l’aida pas non plus.

Je vous parlerai de la vie ainsi que de l’oeuvre de Camille Claudel, à travers cette collection mais également à partir des échanges épistolaires qu’elle a échangés tout au long de sa vie. Il s’agit d’une autre manière de faire connaître le parcours artistique mais aussi le destin tragique de cette femme victime d’un génie, sans doute trop en avance sur son temps.

Musée Camille Claudel, 10 rue Gustave Flaubert, 10 400 Nogent-sur-Seine.

Retour haut de page